L'histoire

La Panosa

Lapanouse de Cernon appartenait au Comte de Rodez. Celui-ci vendit les revenus du lieu en 1302 à Raymond de Gozon. En 1362-1371, le comte d'Armagnac donna l'autorisation aux habitants de se bâtir un fort pour se protéger des ennemis qui ravageaient le Rouergue. Les remparts, dont il reste quelques éléments et une tour carrée, dessinaient un rectangle.
Le prieuré bénédictin dépendait de l'Abbaye Saint Martial de Limoges. Il fut attribué en 1619 aux Jésuites de Rodez. L'église, dédiée à saint Martial, a une abside en cul-de-four. Elle renfermait un retable, qui provenait du Couvent des Chartreux de Rodez, et qui a aujourd'hui disparu. Le clocher est l'oeuvre de Boissonnade (1865-1866). Stèle discoïdale.
Pont médiéval sur le Cernon. Ecole au XVIIIe siècle.
On a trouvé des traces d'une ancienne fonderie entre Lapanouse et Le Viala du Pas de Jaux.
La Baume : Ferme fortifiée, ancienne propriété des Montcalm Saint Véran (XVIIe siècle), appartint en 1812 au général Jean-Baptiste Solignac. Celui-ci, originaire de Millau, fut dans sa jeunesse l'ami de Bonaparte ; mais son amour de l'aventure et des combats lui fit perdre cette amitié. Il fit à la Baume des essais d'acclimatation de la race ovine Mérinos importée d'Espagne. Ce fut un échec.
Lescure : Il y eut deux châteaux, le plus ancien, celui du haut, et l'autre du XVIIIe siècle. Chapelle bâti en 1311 par Raymond d'Amilhau. Le château bas appartenait en 1850 à Hippolyte de Pegayrolles. II brûla au début de ce siècle et fut rebâti.
La Mouline : Résurgence qui faisait marcher une forge pour le cuivre (XVe siècle.), puis cave à fromage. Importante pisciculture, créée par la Fédération départementale de pêche, en 1969-1971.
Au dessus, vestiges d'un éperon barré, d'âge indéterminé.
Saint-Martin : Chapelle disparue

Sources tirées du livre : "CORNUS Al canton"

Un peu d'histoire par Jean-Marc Ressouche

 

 

Retour